La communication par l’image : diffuser des fichiers anonymes ou documentées ?

La communication de l’entreprise manie les mots et les images. Une photographie fait partie de l’arsenal des éléments nécessaires. Lors de sa livraison, si elle ne contient pas les informations indispensables à sa compréhension et au respect d’un contrat préalable, elle risque fort d’être utilisée en dehors des règles préalablement établies. Elle risque même d’être mal interprétée lors des utilisations successives.

Qui peut comprendre cette image sans légende ? Seules les métadonnées embarquées sauront identifier auteur et signification du document lors de sa diffusion sur le Web - Barques sur le lac de la Porte-Jaune, Bois de Vincennes, près Paris - photo Daniel Hennemand

L’univers numérique nous offre de formidables possibilités, entre autres, celle de lier indéfectiblement document et informations. Livrer ou diffuser des photographies numériques sans métadonnées, cela revient à lancer une bouteille à la mer, mais sans message dedans !
Nous voyons encore trop de fichiers anonymes livrés par les photographes et exploités par le MarCom. Aucun titre, aucune légende, pire, aucun nom d’auteur ni de coordonnées pour de nouvelles commandes. Résultat, des photographes mécontents d’être “exploités” hors du contexte initial.
Une fois pour toute, forçons-nous à livrer ou à exiger des documents numériques renseignés aux différents niveaux sémantique, juridique et technique. J’y vois l’unique moyen pour que chaque partie soit reconnu dans ses droits et respecte l’ensemble des acteurs du cycle de l’image numérique qui pourront ainsi enrichir et compléter son contenu.

Daniel hennemand, v1.1

edillia, la régie numérique des entreprises

Mots-clefs : , , ,

Laisser une réponse