ARTE-TV : acheter des vidéos sans les clefs!

Lettre ouverte à ARTE Boutique
Bonjour et merci pour votre réponse à propos de la politique du commerce en ligne de la chaîne Arte.
DIFFUSION
Arte – la plus belle des chaînes – permet aux téléspectateurs de nouveaux visonnages durant sept jours.
Lors de la diffusion d’une émission, le téléspectateur peut à sa guise enregistrer en temps réel le programme.
Est appliqué alors le plein exercice du droit à la copie privée, droit qui en son temps a demandé beaucoup de négociations.
PROTECTION
Aujourd’hui, vous organisez le commerce de copies en cryptant et en cachant – ce qui est cocasse – les fichiers au tréfonds de l’ordinateur de l’acheteur.
Par là, non seulement vous faite intrusion dans l’organisation de ses propres données et vous interdisez la sauvegarde d’un existant que seul le détenteur doit pouvoir assurer. Cette politique outrepasse les limites du respect des personnes. De surcroit, au gré de l’évolution des logiciels, ces fichiers seront certainement illisibles dans quelques années.
ARGUMENTATION
Votre réponse s’appuie sur la position habituelle de certains commerçants en ligne, mais la protection du copyright par DRM me paraît désuète.
Le rôle du diffuseur est de convaincre les ayants droit ; nous l’avons vu avec la diffusion musicale et l’action d’Apple. Encore faut-il le vouloir.
Cela me rend d’autant plus perplexe qu’ARTE œuvre depuis sa création à dispenser un message de beauté, de réflexion et d’intelligence – est-ce compatible? -.
RESUMÉ
J+6 je peux voir et copier
J+7 je ne peux qu’acheter une version verrouillée et cachée.
in absurdis
INTRUSION
Voici pour mémoire votre première réponse, elle automatique :
“Voici les détails techniques de l’utilisateur :
- OS : MacOS
- Nom du navigateur : Safari 5
- Code du navigateur : Mozilla
- Information sur la version du navigateur : 5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10_6_8) AppleWebKit/534.59.10 (KHTML, like Gecko) Version/5.1.9 Safari/534.59.10
- Signature “user agent” : Mozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10_6_8) AppleWebKit/534.59.10 (KHTML, like Gecko) Version/5.1.9 Safari/534.59.10
- Anti-Popup : Non
- Silverlight version : 4.0.50401.0
- Cookies activés : Non
- IP client : 82.224.74.63
- Geolocalisation client : France”
Bien à vous,
Daniel Hennemand
_____________________________________________________________________
Le 14 août 2014 à 15:59, Arte Boutique a écrit :
Cher Monsieur,
Nous n’avons en effet pas pu négocier les droits avec les producteurs pour autoriser les partages de ces fichiers. Toutefois, si vous avez acheté ces programmes en VOD, vous pouvez toujours les visionner sur un autre PC chez un de vos proches grâce aux identifiants de votre compte arteboutique. Ce qui sera une manière de partager cette merveilleuse série, en la visionnant avec vos proches.
Bien à vous,
L’équipe ARTE BOUTIQUE
—–Message d’origine—–
De : daniel@hennemand.com [mailto:daniel@hennemand.com]
Envoyé : lundi 21 juillet 2014 06:50
À : Arte Boutique
Cc : daniel@hennemand.com
Objet : CONTACTS_PROGRAMME
Bonjour,
Une nouvelle demande de contact a été effectuée le 21/07/2014
Informations concernant la demande :
- Sujet : CONTACTS_PROGRAMME
- Prénom : Daniel
- Nom : Hennemand
- Email : daniel@hennemand.com
- Antivirus utilisé :
- Pare-feu utilisé :
- Titre du film qui pose problème :
_____________________________________________________________________
Message :
Bonjour,
Le désir de regarder la merveilleuse série “Une saison à la Juilliard School”. Un retard d’un jour m’a fait rater les trois premiers épisodes. Les trois autres sont enregistrés (ARTE+7). Nous achetons les trois premiers, mais ils sont protégés, nous ne pouvons pas les prêter. Pas de copie privée possible, nous ne pouvons pas les sauvegarder. Le désir de partager notre enthousiasme s’estompe.
Votre décision de verrouiller les programmes est excessive. Les contrats de diffusion passés avec les producteurs légitiment votre démarche; en tous cas vous font retourner dans un système économique traditionnel, crise oblige. ARTE culturel, oui, mais avec la bosse du commerce. Ce retour en arrière est regrettable. Je souhaite néanmoins longue vie à votre chaîne.
Bien à vous,
Daniel Hennemand,

Mots-clefs : , , , ,

Laisser une réponse