Conférences du Forum Pro-Images 2013

26 juin 2013
Présentations / appuis visuels des conférences du FORUM PRO Images
des 24 & 25 juin 2013 au Parc de Bercy à Paris
Si vous souhaitez recevoir l’une d’entre elles, merci de me contacter.
Daniel Hennemand

Cycle de conférences au Forum Pro-Images

17 juin 2013

Forum Pro-Images, les 24 et 25 juin 2013 au Parc de Bercy à Paris

Jean-François Fortchantre nous convie une nouvelle fois à prendre le pouls des techniques de la photographie professionnelle et de la vidéo HD.

En parallèle à l’exposition où seront présentes les plus grandes marques, un cycle de conférences sur deux jours est organisé. Vous trouverez le programme en cliquant sur ce lien

Voici le résumé de mes deux interventions.

Pourquoi documenter ses images?

Voir, comprendre et vendre une image

Le photographe témoigne et rend compte d’un événement. Pour la bonne compréhension de son travail, il est amené à rédiger une légende. Deux phénomènes interagissent aujourd’hui et rendent cette étape indispensable. D’une part la crise rend ce métier extrêmement concurrentiel, le commentaire est un plus; d’autre part, les outils désormais communs à tous les acteurs à la chaîne de traitement de l’image facilitent le partage et l’enrichissement des informations. Le photographe, l’iconographe, le rédacteur, le responsable de photothèque en entreprise, chacun collabore à la documentation de l’image.

Pour le photographe, livrer une image enrichie est non seulement commercialement une valeur ajoutée, mais cela devient une arme pour combattre la banalité et la neutralité de l’image d’illustration à bas coût venant de nulle part.

Nous décrirons les différentes étapes de ce flux de production documentaire.

Faut-il publier ses images sur Internet?

Organisation, procédures et outils

A tord ou à raison, chacun se méfie, croit pouvoir empêcher le piratage de ses images en les tatouant ou en les publiant sur des sites verrouillés, mais qu’en est-il réellement? Nous ferons le point sur les mesures accessibles et efficaces pour assurer à la fois la visibilité des créateurs sur la toile et leur offrir une protection indispensable. Les moyens à employer sont parfois surprenants.

Daniel Hennemand, v1.1

Pour s’inscrire au Forum Pro-Images

Abode dans le nuage et les photographes les pieds sur terre

9 mai 2013
Exposition "Dynamo, un siècle de lumière et de mouvement dans l'art, 1913-2013", Grand-Palais 2013

Exposition "Dynamo, un siècle de lumière et de mouvement dans l'art, 1913-2013", Grand-Palais 2013 - Photo Daniel Hennemand

En commentaire de l’article de Thierry Dehesdin sur son blog Carnet de recherche visuel Derrière la caméra / Culturevisuelle.org : «  Adobe et son Cloud commencent à me les briser menu  »

N’oubliez pas de lire l’intéressant article de Thierry Dehesdin.

Notre statut d’utilisateur de logiciels installés sur nos disques est de plus en plus fragile. Le pouvoir des éditeurs est immense car nous ne sommes que de piètres locataires de programmes et non propriétaires. C’est comme louer une photographie pour une utilisation, on n’achète pas l’œuvre – enfin, en France dans l’ancien temps ;-) -.

Le modèle économique de loueur de services en ligne avec les exemples éclatants d’Apple et de Google attire tous les acteurs de l’informatique. Le monde du web déteint sur le monde des arts graphiques. Il sera de moins en moins autorisé à détenir un programme, tout sera fait pour nous pousser vers une dépendance à la connexion permanente.

Lire le reste de cet article »

Pourquoi les disques durs n’apportent-ils pas de solution fiable?

4 mai 2013
Empilement de disques durs hors-services - Photographie Daniel Hennemand

Empilement de disques durs hors-services - Photo. Daniel Hennemand, 2013

La sauvegarde de nos documents numériques est indispensable, nous le savons tous. Le dire c’est bien, le faire évidemment c’est mieux, mais pourquoi faut-il toujours affirmer la supériorité d’une solution sur telle autre, celle des disques durs par exemple? Les constructeurs feraient-ils du lobbying?
Bien-sûr, les supports optiques vieillissent tous hélas, la seule précaution à prendre est de les surveiller, qui le fait réellement, en dépit de nos beaux conseils. Mais pour ce qui est des disques durs, nous rencontrons de semblables avanies et mon cimetière de disques externes s’accroît d’année en année! Heureusement, nous avons dorénavant à notre disposition des offres accessibles de sauvegarde distante. Ce n’est pas la panacée, mais cela nous permet de mixer les solutions.
En fait, l’essentiel est d’obéir à deux préceptes :
  • L’enregistrement des données doit être dédoublé en des lieux différents,
  • Toute procédure de sauvegarde doit être automatisée.
Lire le reste de cet article »

Indexation participative d’une photographie

12 mars 2013

Cohérence et pérennité des métadonnées d’une image
En sollicitant la solidarité des différents acteurs du cycle de vie de l’image photographique, de la production à la diffusion, et en explicitant le rôle des métadonnées dans l’enregistrement des images numériques, nous pouvons espérer optimiser la qualité de l’indexation, fiabiliser le traitement juridique et éradiquer définitivement la diffusion et le stockage de fichiers anonymes et muets.
Indexation participative d’une photographie par metadatas

Indexation participative d’une photographie - Illustration Daniel Hennemand

Lire le reste de cet article »

[PUB] Gérer ses photos numériques

19 janvier 2013

Stocker, sauvegarder, archiver et retrouver ses photos :-)

Grâce au numérique, faire des milliers de photos ne coûte presque plus rien. Mais que faire de ces fichiers qui s’accumulent sur votre carte mémoire et votre ordinateur ? Comment les trier et les classer pour mieux les retrouver ensuite ? Pourquoi faut-il les légender et leur associer des mots-clés ? Quelles solutions existent pour les partager avec vos proches, les mettre en ligne, les imprimer ? Et comment les sauvegarder efficacement pour les mettre à l’abri d’un crash de disque dur ? Daniel Hennemand répond à toutes ces questions en donnant des méthodes qui vous aideront quels que soient la destination de vos images (personnelle, artistique ou commerciale) et les outils informatiques utilisés.

Editions EYROLLES

Meilleurs vœux à tous pour cette nouvelle année

1 janvier 2013

Marbre antique au Palazzo Altemps, Rome 2012; Visiteurs du Musée d'art moderne, Paris 2012 - Photos Daniel Hennemand

Galerie miniature et richesse photographique

22 décembre 2012
Notre noyade permanente dans l’imagerie quotidienne peut être combattue par une approche sereine des maîtres du passé ou contemporains, mais aimer la photographie, est-ce la posséder?
Depuis cette semaine, je pense que c’est possible. Grace au conseil d’une amie photographe, j’ai rendu visite à Emmanuelle Fructus, galeriste dans le onzième arrondissement à Paris.

Galerie de photographies et d'objets Un livre - Une image

Lire le reste de cet article »

Photographes et photothèques, pour un échange productif

10 décembre 2012
Sollicités régulièrement pour définir les besoins des responsables de photothèques vis-à-vis des photographes, nous avons rédiger un mini cahier des charges technique et organisationnel afin de faciliter la transmission des photographies pour leur bonne exploitation dans les photothèques d’entreprises. Voici un extrait de ces conseils.

Sélection d'un reportage et saisie d'information dans les champs de métadonnées à l'aide d'Adobe Bridge - Œuvre de Pierre Malphettes, L'arbre et le lierre, 2010, Mac/Val musée d'art contemporain du Val de Marne

De la volatilité des objets numériques

6 décembre 2012
Deux lectures cette semaine évoquant la pérennité des documents numériques montrent encore une fois que la fermeté des affirmations est inversement proportionnelle à la certitude que l’on peut avoir sur un sujet.
Un premier article dans la revue « Sciences et Vie » donne des conseils de sauvegarde des images pour le grand public; des choix de matériels et de méthodes. Comme toujours, la lecture nous laisse dans une grande incertitude. Nous avons le choix d’hésiter entre des solutions plus ou moins défaillantes ou trop récentes pour être réputées fiables.
Le seconde évoque le colloque international « Révolution numérique, et si le cinéma perdait la mémoire ? » où Serge Tubiana se montre inquiet sur la préservation des films désormais tournés en numérique. La solution apparemment est celle que m’assenait il y a quinze ans un ami des Archives Nationales, faire des transferts argentiques.

Dématérialisation au Palazzo Altemps, Rome - Photo Daniel Hennemand, 2012

Tout ceci est traité le plus honnêtement du monde, mais les orientations prises semblent plus être liées à l’angoisse d’une catastrophe possible qu’à la perception de la réalité numérique. Ne faut-il pas reconnaitre notre impuissance à adopter une politique claire puisque aucune certitude ne s’offre à nous? Ce monde nous pousse à l’empirisme, sans trop de connaissance et sans certitude.