Pourquoi les disques durs n’apportent-ils pas de solution fiable?

4 mai 2013
Empilement de disques durs hors-services - Photographie Daniel Hennemand

Empilement de disques durs hors-services - Photo. Daniel Hennemand, 2013

La sauvegarde de nos documents numériques est indispensable, nous le savons tous. Le dire c’est bien, le faire évidemment c’est mieux, mais pourquoi faut-il toujours affirmer la supériorité d’une solution sur telle autre, celle des disques durs par exemple? Les constructeurs feraient-ils du lobbying?
Bien-sûr, les supports optiques vieillissent tous hélas, la seule précaution à prendre est de les surveiller, qui le fait réellement, en dépit de nos beaux conseils. Mais pour ce qui est des disques durs, nous rencontrons de semblables avanies et mon cimetière de disques externes s’accroît d’année en année! Heureusement, nous avons dorénavant à notre disposition des offres accessibles de sauvegarde distante. Ce n’est pas la panacée, mais cela nous permet de mixer les solutions.
En fait, l’essentiel est d’obéir à deux préceptes :
  • L’enregistrement des données doit être dédoublé en des lieux différents,
  • Toute procédure de sauvegarde doit être automatisée.
Lire le reste de cet article »

Indexation participative d’une photographie

12 mars 2013

Cohérence et pérennité des métadonnées d’une image
En sollicitant la solidarité des différents acteurs du cycle de vie de l’image photographique, de la production à la diffusion, et en explicitant le rôle des métadonnées dans l’enregistrement des images numériques, nous pouvons espérer optimiser la qualité de l’indexation, fiabiliser le traitement juridique et éradiquer définitivement la diffusion et le stockage de fichiers anonymes et muets.

Indexation participative d’une photographie par metadatas

Indexation participative d’une photographie - Illustration Daniel Hennemand

Lire le reste de cet article »

[PUB] Gérer ses photos numériques

19 janvier 2013

Stocker, sauvegarder, archiver et retrouver ses photos :-)

Grâce au numérique, faire des milliers de photos ne coûte presque plus rien. Mais que faire de ces fichiers qui s’accumulent sur votre carte mémoire et votre ordinateur ? Comment les trier et les classer pour mieux les retrouver ensuite ? Pourquoi faut-il les légender et leur associer des mots-clés ? Quelles solutions existent pour les partager avec vos proches, les mettre en ligne, les imprimer ? Et comment les sauvegarder efficacement pour les mettre à l’abri d’un crash de disque dur ? Daniel Hennemand répond à toutes ces questions en donnant des méthodes qui vous aideront quels que soient la destination de vos images (personnelle, artistique ou commerciale) et les outils informatiques utilisés.

Editions EYROLLES

Meilleurs vœux à tous pour cette nouvelle année

1 janvier 2013

Marbre antique au Palazzo Altemps, Rome 2012; Visiteurs du Musée d'art moderne, Paris 2012 - Photos Daniel Hennemand

Galerie miniature et richesse photographique

22 décembre 2012
Notre noyade permanente dans l’imagerie quotidienne peut être combattue par une approche sereine des maîtres du passé ou contemporains, mais aimer la photographie, est-ce la posséder?
Depuis cette semaine, je pense que c’est possible. Grace au conseil d’une amie photographe, j’ai rendu visite à Emmanuelle Fructus, galeriste dans le onzième arrondissement à Paris.

Galerie de photographies et d'objets Un livre - Une image

Lire le reste de cet article »

Photographes et photothèques, pour un échange productif

10 décembre 2012
Sollicités régulièrement pour définir les besoins des responsables de photothèques vis-à-vis des photographes, nous avons rédiger un mini cahier des charges technique et organisationnel afin de faciliter la transmission des photographies pour leur bonne exploitation dans les photothèques d’entreprises. Voici un extrait de ces conseils.

Sélection d'un reportage et saisie d'information dans les champs de métadonnées à l'aide d'Adobe Bridge - Œuvre de Pierre Malphettes, L'arbre et le lierre, 2010, Mac/Val musée d'art contemporain du Val de Marne

De la volatilité des objets numériques

6 décembre 2012
Deux lectures cette semaine évoquant la pérennité des documents numériques montrent encore une fois que la fermeté des affirmations est inversement proportionnelle à la certitude que l’on peut avoir sur un sujet.
Un premier article dans la revue « Sciences et Vie » donne des conseils de sauvegarde des images pour le grand public; des choix de matériels et de méthodes. Comme toujours, la lecture nous laisse dans une grande incertitude. Nous avons le choix d’hésiter entre des solutions plus ou moins défaillantes ou trop récentes pour être réputées fiables.
Le seconde évoque le colloque international « Révolution numérique, et si le cinéma perdait la mémoire ? » où Serge Tubiana se montre inquiet sur la préservation des films désormais tournés en numérique. La solution apparemment est celle que m’assenait il y a quinze ans un ami des Archives Nationales, faire des transferts argentiques.

Dématérialisation au Palazzo Altemps, Rome - Photo Daniel Hennemand, 2012

Tout ceci est traité le plus honnêtement du monde, mais les orientations prises semblent plus être liées à l’angoisse d’une catastrophe possible qu’à la perception de la réalité numérique. Ne faut-il pas reconnaitre notre impuissance à adopter une politique claire puisque aucune certitude ne s’offre à nous? Ce monde nous pousse à l’empirisme, sans trop de connaissance et sans certitude.

[radio] Histoire de la photographie / La Fabrique de l’Histoire / France Culture

25 novembre 2012

Les 12, 13, 14 et 15 novembre 2012, quatre émissions intéressantes :

  • 1/4 Grand témoin, Françoise Huguier, photographe et son invité Christophe Pete, tireur filtreur numérique au Laboratoire Janvier
  • 2/4 Les enquêtes photographiques de la reconstruction.
  • 3/4 Emission d’archives : les sociétés photographiques
  • 4/4 Débat historiographique : faire une histoire des photographies amateurs

Je me suis permis deux contributions que je vous livre ici.

Lire le reste de cet article »

[Nouvelle formation] : Comment optimiser la photothèque d’entreprise

23 novembre 2012
Après plusieurs années de fonctionnement, un service dédié à la gestion de l’image photographique doit faire face à la fois à l’évolution des demandes des utilisateurs, à l’émergence de nouvelles techniques et aux transformations des processus car l’équipe même est intégrée dans une entreprise en constante évolution.
Décider de l’optimisation des activités d’une photothèque, c’est se donner les moyens d’expertiser les différentes facettes de son métier, particulièrement la qualité de l’offre iconographique en termes d’actualisation, d’esthétique, de documentation et de certification juridique. C’est accepter l’idée d’une appréciation et parfois de la validation des performances par les décideurs, les collaborateurs et les partenaires fournisseurs d’images ou utilisateurs. C’est enfin démontrer la rentabilité d’une telle activité en favorisant la réutilisation de visuels existants.

Une enseigne près de la grande poste à Paris - Photo : Daniel Hennemand, 2012 - Graffiti : Clet Abraham ©Clet

Lire le reste de cet article »

« Vous n’aurez plus à vous préoccuper de la perte de vos fichiers »

11 octobre 2012

Ecran d'accueil d'un compte Amazon Cloud Drive. Document Amazon

Avec Amazon*, nous entrons dans l’ère du cloud computing. Cette offre baptisée « Cloud drive“ permet d’héberger trois types de fichiers : documents, photographies et vidéos.

Le message d’accueil est à la fois représentatif de l’esprit actuel de délégation de l’archivage de nos données et savoureux car ambigu quant à l’hypothétique pérennité des documents confiés.

Le message est clair, ne vous préoccupez plus de l’archivage, nous le faisons pour vous. Mais il est ambigu aussi, ne vous préoccupez plus de leur perte…

Amazon traduit mal ou fait un lapsus : laissez faire, vos données seront peut-être perdues!

Lire le reste de cet article »